Madame le Lapin Blanc / Gilles Bachelet.- Seuil, 2012

madamelelapinblancUn clin d’œil au conte d’Alice au pays des merveilles à travers les yeux d’une mère de famille débordée : Madame Le lapin blanc. Elle nous livre les pages de son journal intime et nous fait part de ses colères, regrets et inquiétudes face à sa progéniture qui occupe une bonne partie de son temps. Quant à Monsieur, il court toujours et même présent, il reste toujours absent. Restez attentifs, les illustrations sont parsemées de détails réjouissants !

1 réflexion sur « Madame le Lapin Blanc / Gilles Bachelet.- Seuil, 2012 »

  1. cgrave

    ≈ Une famille de lapins qui ressemble à une vraie famille. La fin de l’histoire est réussie, quand le père commence à préparer le gâteau.
    ≈ Mon moment préféré c’est quand le lapin fait un gâteau pour sa fiancée.
    ≈ Ce que j’ai aimé c’est que les hommes s’investissent dans le travail ménager et que nous sommes tous égaux surtout hommes et femmes.
    ≈ Madame Lapin est triste de sa vie. Elle doit s’occuper de ses enfants et le père est toujours en retard.

    ≈ Un thème d’actualité où la mère de famille est débordée avec tout ce qu’elle a à faire en une journée, visiblement pas soutenue par son mari…
    ≈ On s’est régalé à lire ce joli album et à contempler le détail de chaque illustration. Ce livre est une pure merveille !
    ≈ Très drôle, la monotonie dans un monde surréaliste qui relate les tracas de la vie familiale.
    ≈ Plein d’humour, de poésie, de vie. Belle découverte.
    ≈ Cette histoire élabore l’emploi du temps complet et l’importance d’une maman. Les dessins sont très précis et donnent envie d’aller voir le plus petit détail.
    ≈ Nous faire découvrir l’envers du décor d’Alice au pays des merveilles est une excellente idée !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.